Thierry Magnier fête les 25 ans du Rire Médecin
Les clowns sont présents dans les hôpitaux depuis longtemps, avec, notamment, le Clown Care Unit de New York. En 1988, après quelques années dans l'équipe, Caroline Simonds, alias Docteur Girafe, crée sa propre association, Le Rire Médecin, qui reçoit l'agrément de l'État français en 1991. Pour les 25 ans du Rire Médecin, les éditions Thierry Magnier publient Tu vas rire !, un recueil de nouvelles à vocation caritative.

En effet, un livre acheté résultera en 1 € de don à l'association Le Rire Médecin : l'association s’est donné pour mission de procurer aux enfants hospitalisés des moments de jeu, de rêve et d’humour afin qu’ils trouvent de nouvelles ressources pour surmonter maladie ou blessures. Chaque année plus de 100 comédiens clowns rendent visite en duo aux enfants et à leur famille dans les hôpitaux, leur offrant un spectacle improvisé et personnalisé. Leur professionnalisme est garanti par le dialogue constant qu’ils entretiennent avec les équipes soignantes et par les formations artistiques et médicales qu’ils s’engagent à suivre chaque mois.

 

À l’occasion du vingt-cinquième anniversaire du Rire Médecin, ce sont des écrivains que les Éditions Thierry Magnier ont mis à contribution. Tu vas rire ! réunit dix nouvelles écrites spécialement pour l’occasion à l’attention des adolescents, et c’est Anny Duperey, l’une des marraines de l’association, qui signe la préface. Des auteurs emblématiques des Éditions Thierry Magnier comme Jeanne Benameur, Hélène Gaudy, Hervé Giraud, Christophe Léon et Mikaël Ollivier sont rejoints par Fabrice Colin, Kéthévane Davrichewy, Thierry Illouz, Rouja Lazarova et Marie Nimier.

 

Dans leurs textes, on croise des enfants, des clowns, des parents, des infirmières, un médecin qui fait le clown ou un clown qui fait le médecin, des nez rouges, un chapeau melon, des gâteaux... Et surtout de la tendresse, de l’humour et de l’espoir. La vie à l’hôpital, c’est malgré tout toujours la vie et ce milieu aseptisé n’interdit pas les amitiés, les inimitiés, la mauvaise humeur, la séduction ou le romanesque. Il n’empêche pas non plus, bien au contraire, les adolescents de laisser libre cours à leur révolte. ()
"Désormais, tout le monde était horriblement gentil et patient avec elle, et ça lui fichait une peur bleue."

Trop souvent, les recueils de nouvelles sont inégaux. Ce n'est pas le cas du formidable Tu vas rire ! qui remporte un triple défi: évoquer tout à la fois le monde de l'hôpital,de l'enfance et des clowns, nous enthousiasmer et faire une bonne action car pour chaque livre acheté un euro est reversé à l'association Le Rire Médecin.le rire médecin,nebameur,colin,davrichewy,nimier
En effet, "le rire, outre le simple moment de plaisir et d'oubli qu'il procure, dégage dans le corps des endorphines  [...][qui ]permettent  entre autres, d'augmenter la tolérance à la douleur.", comme le rappelle la nouvelle Mort de rire de Mikaël Olivier.
Pour autant, aucun de ces textes ne sombre dans le pathos. Chaque auteur,à sa manière, traite le thème imposé. Bouleversante, comme le texte de Fabrice Colin, qui envisage la maladie sous la forme d'un gros monstre qui s'invite sans façons dans la vie du jeune Thomas. Tout en délicatesse et demi-teinte pour Jeanne Benameur qui envisage le ressenti des soignants et des clowns. Hilarante pour Christophe Léon, qui imagine un  Granpréma, plein de verve rivalisant d'inventivité pour attirer l'attention du clown qui vient lui rendre visite. Bébé haut en couleurs qui a la malchance d'avoir des parents BCBG dont il se gausse et à qui il fait la tête, aussi petit soit-il ! Un grand prématuré qu'on n'oubliera pas de sitôt !
Les ados mis en scène dans ces nouvelles, même malades, peut être encore plus parce que malades, restent critiques, agressifs,  pensent à l'amour et n'en peuvent plus de la sollicitude qu'on leur accorde !
On ne peut que souligner le talent de ces auteurs qui se sont risqués sur un thème "casse-gueule" et remportent leur pari haut la main !

Éditions Thierry Magnier 2016, 153 pages piquetées de marque-pages et riches en émotions.

 Seul bémol: j'aurais apprécié une mini présentation des auteurs dont je ne connaissais que quelques-uns, histoire de prolonger le plaisir par d'autres lectures... ()