... Si Christophe Léon sonde cette bourbe conjugale, est-ce pour, au-delà de la purge, la dénoncer ? Ou est-ce plutôt pour y découvrir, caché, dans un recoin, un restant d’humanité ? S’il existe, il paraît bien ténu, et aussi fin que le trait est noir. Le style est rude, sans concession. Les phrases sont courtes, cruelles. Les détails, parfois obscènes, évoquent un tableau de Bacon... Par


... Si Christophe Léon sonde cette bourbe conjugale, est-ce pour, au-delà de la purge, la dénoncer ? Ou est-ce plutôt pour y découvrir, caché, dans un recoin, un restant d’humanité ? S’il existe, il paraît bien ténu, et aussi fin que le trait est noir. Le style est rude, sans concession. Les phrases sont courtes, cruelles. Les détails, parfois obscènes, évoquent un tableau de Bacon... (pagesàpages)



Une autopsie drôle et sanglante d’un (du?) mariage, un peu tirée vers la farce et le grand-guignol pour mon goût, mais le champ/contrechamp des deux monologues intérieurs (elle/lui) est très efficace. ()



... Christophe Léon, au cœur de l’intimité plus que pesante de ce couple, ne prétend pas autre chose que ce qu’il en ait: aucunes fioritures, un langage parfois vulgaire, mais qui exprime tout à fait les ressentis.
Un livre explosif! On a le souffle coupé jusqu’à la fin. (Aucoindulivre)



Dans la série des coups de coeurs de nos abonnés, voici un récit cru et cruel, mais drôle, de Christophe Léon. A ne pas lire avant de passer devant Monsieur ou Madame le Maire !


Noces d'airain s'articule autour d'un couple, un homme et une femme, Elle et Lui, mariés depuis 22 ans. Dans un espace unique - leur maison -, durant un laps de temps très court - un quart d'heure un dimanche matin -, cet homme et cette femme vont se déchirer jusqu'à s'entre-tuer. Un quart d'heure pendant lequel la vie de ce couple va être disséquée minute par minute, chacun des deux protagonistes narrant à tour de rôle ses secrets, ses compromissions, ses petites bassesses quotidiennes, son exaspération des habitudes les plus innocentes de l'autre. Très loin d'une vision idéaliste du couple, Christophe Léon nous invite avec un art consommé de la satire et du cynisme à l'autopsie d'un mariage. ()