Christophe Léon a publié, outre des romans et essais en littérature générale, plus de 40 romans jeunesse pour les ados et + en l'espace de 10 ans, et a été récompensé par de nombreux prix. La protection de l'environnement, les faits de société et les dangers de la mondialisation sont les thèmes qu'il aborde à travers ses livres.  D'octobre 2015 à octobre 2108,  il a été directeur de la collection Rester Vivant aux éd. du Muscadier.
                               

                                            Pour  les demandes de rencontres, salons & ateliers d'écriture, contactez : christophe@christophe-leon.fr



Désobéis !

Dictature de la pub, de la surconsommation, alerte à la pollution, intolérance, vivisection... Tout ce qui fâche y passe, avec un seul mot d’ordre : le monde et notre destin nous appartiennent...

Éditions Thierry Magnier (2011)

Coup de cœur Prix Lire pour demain - Les livres environnement des lycéens de Rhône-Alpes 2013

Sélectionné pour : Prix des lycéens allemands 2013 / Prix jeunesse du Centre mondial de la paix 2013 / Prix Alizé 2013 / Prix des lecteurs 2013 de Sablé-sur-Sarthe / Prix Jacaranda 2013 (Maroc) / Prix Lire Élire 2013 / Prix Ado-Lisant 2014

Gros malheurs

Les nouvelles. L'insoutenable pesanteur de l’être
Ce recueil de nouvelles s’articule autour d’un thème central : « le gros ». Jonglant entre humour et désespoir, Christophe Léon plonge au cœur d’un des maux de ce siècle : le surpoids. Dotés d’un surréalisme décapant, ces Gros malheurs constituent autant de scènes de la vie ordinaire ou extravagante d’ados et d’adultes en prise avec quelques kilos en trop.

Les personnages. Taille XXXL
Un jeune footballeur non dénué d’embonpoint, un sumo dans la plus pure tradition nipponne, un bébé explosif, un conquistador assaisonné, un braqueur amateur, des frères siamois… sont les héros « malgré eux » d’histoires à fleur de peau. Quand le gros n’est plus seulement un être jovial et tout en rondeurs rassurantes, alors commencent les malheurs.


Éditions Le Somnambule équivoque (2011)


Le goût de la tomate

À cette époque-là, tout le monde mange pareil, les jardins ont disparu, il est même interdit de cultiver, de cueillir, de récolter.
Marius et son fils Clovis font pousser en grand secret et à l'abri des regards, un plant de tomates, pour qu’une fois au moins, Clovis goûte un produit frais.
Cette tomate-là a un goût de liberté.

Éditions Thierry Magnier (2010)


Prix Bernard Versele 2014

Sélectionné pour :  Prix Michel Tournier 2016 / Prix Forum 2014 / Prix Penn-ar / Kerich 2014 / Prix des écoliers 2013 / Prix de la citoyenneté 2013 (CE2-CM1)

Bleu toxic

DEUX DÉSASTRES TECHNOLOGIQUES / DEUX TRAGÉDIES ÉCOLOGIQUES / SE BATTRE ET SURVIVRE.
1956, baie de Minamata au Japon : une étrange malédiction s'abat sur la population des pêcheurs...
1984, Bohpal en Inde : une cuve de l'usine Union Carbide explose et décime une partie de la population...

Éditions Le Seuil (2010)

Sélectionné par l’Éducation Nationale comme ouvrage de référence pour la 5e

Sélectionné pour : Prix littéraire de culture scientifique - science en toute lettres 2014 / Prix Lire pour demain, les livres environnement des lycéens de Rhône-Alpes 2013 / Prix Ados en Colère 2012 / Prix des Collégiens de Haute-Savoie 2012 / Prix Ado-Lisant 2012 / Prix Lire pour demain, les livres environnement des lycéens de Rhône-Alpes 2012 / Prix Acrolire 2011 / Prix Lire... Élire en Moselle ! 2011 / Prix des Collégiens lecteurs de Gironde 2011 

Granpa'

Éleveur de chevaux, Granpa' ne veut pas abandonner ses terres, cette fois l'Arizona Oil Company ne gagnera pas, et tant pis pour le pétrole. Depuis qu'il a sept ans, John vit avec son grand-père, il partage ses convictions, mène ses combats. Aussi la nuit il accompagne le vieil homme sur les chantiers de prospection et sabote les engins pour  retarder les travaux. Mais la puissante compagnie a les moyens de combattre le vermisseau qui résiste...

Éditions Thierry Magnier  (2010)

Sélectionné pour :  Prix Un Libro per l'Ambiente 2015 (Italie) / Prix des Incorruptibles 2012 / Prix des Dévoreurs de livre / Prix Chronos 2011  / Prix Chronos-Senectude / Prix du Cript Bretagne / Prix Bouquin'Ado / Prix Tatoulu / Prix Collégien 2011 du Musée des Confluences de Lyon

Mi-figue Mi-raisin

Dans ce roman largement autobiographique, l'auteur peint le tableau haut en couleurs de sa jeunesse, des deux côtés de la Méditerranée : souvenirs lointains d'une Algérie mythique d'avant l'Indépendance, que ses parents se chargeront de transformer en paradis perdu, une fois rapatriés en métropole ; souvenirs plus précis de la vie à Saint-Tropez, où la famille s'installe, sûre de son bon droit et tournée sur elle-même. Il rapporte des anecdotes drôles, grinçantes, liées à la surenchère quotidienne avec laquelle s'imposent ses parents, composant un récit tout aussi débordant et sincère.

Éditions La joie de lire (2009)

Je suis Richard Brautigan

Beat generation attitude
Des parents divorcés qui s’offrent une dernière partie de jambes en l’air face au cercueil du fils... Voilà un exemple d’histoire où les protagonistes
sont écrasés par un destin qui leur échappe.
Les situations, en général, sont cocasses, comme une volonté de relâcher la pression, mais une bombe explose toujours et des débris d’inhumanité nous percutent alors de plein fouet.

Les ombres de Brautigan
Un pizzaïolo, un toubib, des clones, un tétraplégique, des Hollandais, un blouson, un médium, une femme de ménage, entre autres personnages désabusés, forment un kaléidoscope d’êtres déconfits, en perte de vitesse, dans un monde en obscur mouvement. Une galerie de portraits qu’on ose à peine regarder de peur d’y découvrir son propre reflet. Une foire aux monstres, tellement ordinaires, si cruellement humains.

Éditions Le Somnambule équivoque (2009)

Écran plat

Une tempête, une panne de courant et l’angoisse commence – un monde sans télé peut-il exister ? Possible, répond Christophe Léon… mais non sans effort. Écran plat brosse le portrait pathétique d’un homme moderne, esclave consentant d’une société qui l’annihile. L’auteur illustre le combat du télémaniaque pour se sevrer de drogue téloche et se mesurer à la réalité telle qu’elle est et non à celle que dictent les dieux de l’audimat. Écran plat peut se lire comme une réponse ou,davantage encore, comme un prolongement au roman de Chloé Delaume J’habite dans la télévision. Un livre salutaire, invitant le lecteur interpellé à reprendre le contrôle de sa vie et à rejeter la pensée cathodique unique...

Éditions Le Somnambule équivoque (2009)